Les virus pendant la grossesse

virus pendant la grossessePour le fœtus, les divers virus représentent de vrais dangers pouvant menacer son développement ou encore sa vie. Mais, tant qu’il existe des moyens de prévention et de protection, il n’y a pas de raison de paniquer.

Parmi les virus desquels il faut faire le plus attention :

L’herpès, qui se manifeste par une infection cutanée au niveau labial et génital. S’il est génital, il contamine facilement le bébé lors de l’accouchement, c’est pour cela qu’il faut opter pour la césarienne pour protéger le bébé.

L’hépatite virale, qui manifeste plusieurs symptômes tels que la fatigue et les troubles digestifs. La femme ayant ce virus peut tomber enceinte, et le dépistage ne s’effectue qu’en 6e mois de grossesse, toutefois, la transmission de ce virus ne se fait qu’au 3e trimestre de la grossesse, donc il faut prendre ses précautions et faire les contrôles nécessaires au préalable.  Sinon, les risques de contagion augmentent et peuvent se manifester lors de l’accouchement car l’hépatite virale se transmet par voix sanguine.

Le HIV les mamans ayant été touchées par ce virus doivent rester sous surveillance régulièrement car ce virus est facilement transmissible au fœtus, ce dernier doit subir des traitements spécifiques. En ce qui concerne les femmes, leur mécanisme immunitaire diminue de capacité lors du premier trimestre de grossesse. Il faut faire attention car ce virus se transmet par le sang, les sécrétions génitales, et le lait lors de la période d’allaitement.

La rubéole, maladie facile à guérir en cas normal, mais provoquant des problèmes dévastateurs lors de la grossesse. Pour une maman pas immunisée, elle peut transmettre la rubéole au bébé et ainsi provoquer des déformations dangereuses. Les symptômes de cette maladie se traduisent par la fièvre, la fatigue, et des boutons au niveau de tout le corps. Cette maladie est dangereuse surtout lors du premier trimestre, et cela peut être visible dans l’échographie.

Il existe d’autres virus dont il faut absolument rester prudente, tels que la varicelle,
Le Parvovirus B19, le cytomégalovirus qui présentent des risques élevés de contagion du bébé vulnérable, provoquant ainsi des maladies chroniques comme la défaillance cardiaque, l’anémie… ou des maladies dermatologiques assez néfastes. Ces maladies sont visibles au niveau de l’échographie, c’est pour cela qu’il faut adopter au préalable des solutions adéquates pour prévenir le risque que le bébé soit contaminé.

En guise de résumé, la prévention est le seul moyen d’éviter ces maladies. Il faut que la maman soit prudente en adoptant des règles strictes pour diminuer ces risques.

 

Partagez cet article avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
0Pin on Pinterest
Pinterest
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Pas de commentaires..

Commenter

Votre adrese email ne sera pas publiée

Ravis de vous répondre