Les traditions marocaines après la naissance

Après la naissance du bébé, une attention particulaire doit être portée à la mère qui vient d’accoucher.

En effet tout le monde s’accorde sur l’importance de servir à une femme qui vient d’accoucher une nourriture consistante et reconstituante afin qu’elle se remette de son accouchement dans les meilleurs conditions.

 

Au Maroc, le repas de la n’fissa diffère selon les régions. Citons l’exemple du fameux bouillon au poulet qui constitue le premier repas qu’on donne à la femme qui vient d’accoucher car il lui permet de reprendre ses forces, ou alors la r’fissa qui se prépare avec l’msakhen  qui sont un mélange d’épices considéré comme bon pour la santé  lors de la 3ème journée  qui suit l’accouchement.

Au sud du pays, les femmes du village auquel  appartient la femme qui vient d’accoucher lui offrent des repas à base de poulets « beldis » avec des ingrédients spéciaux pour l’occasion.

Autre coutume auxquels les marocains accordent une grande importance, en effet, après 40 jours, la femme retrouve sa propreté rituelle ainsi elle peut prier, jeuner, faire le pèlerinage et peut avoir des rapports intimes avec son mari. Ainsi la tradition veut que la femme aille au Hammam /bain pour retrouver ce qu’on appelle la propreté rituelle.

Partagez cet article avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
0Pin on Pinterest
Pinterest
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Pas de commentaires..

Commenter

Votre adrese email ne sera pas publiée

Ravis de vous répondre