Les préparatifs du baptême

bapteme, organisation, naissanceBaptême , Laâkika ou sbouâ sont toutes des appellations qui déterminent la célébration du septième jour de la naissance d’un nouveau né. Au Maroc, les préparatifs du baptême diffèrent d’une région à une autre.

Au nord du pays, les préparatifs pour accueillir le nouveau né commencent bien avant la naissance du bébé, et plus précisément  deux mois avant l’accouchement.

Le septième jour qui suit la naissance du nouveau né est un jour de fête par excellence.

Ainsi, on honore la venue au monde du bébé en lui donnant un prénom et en immolant un mouton destiné au sacrifice. Par la suite, les proches et les amis sont invités  au déjeuner préparé  à l’occasion avec la viande de la bête immolée. L’après-midi, la  maman revêt ses plus beaux habits et reçoit les cadeaux dans une ambiance festive animée par des chants andalous.

A l’est du pays, les festivités durent sept jours (depuis la naissance jusqu’au jour de l’immolation) et sont animés par la célèbre troupe d’Al Arfa qui présentent des chants et danses folkloriques. Les préparatifs commencent quelques jours avant le baptême, ainsi on prépare divers plats pour fêter l’occasion. Quant à la nouvelle maman la tradition veut qu’on lui applique du hénnée sur la paume de la main et sur les pieds.

Le jour du baptême est marqué par l’immolation du mouton, le choix d’un prénom pour le bébé et le rituel du bain auquel on accorde un intérêt particulier.

Au centre du Maroc et plus précisément à Fès, le baptême est célébré dans une ambiance de joie et de gaieté. La veille du jour J est marqué par un défilé de filles accompagné d’un groupe folklorique apportant un trousseau : caftans, draps , et le mouton..

Le septième jour se caractérise par l’immolation du mouton, le lavage du bébé par sa grand-mère paternelle et la préparation de plats traditionnels. Le soir, la famille se réunit et célèbre l’heureux événement avec des chants populaires et andalous.

Au sud du Maroc , les préparatifs du baptême sont assurés par les femmes du village qui préparent plusieurs plats à la maman et qui le  septième jour animent la fête par des chants et danses traditionnels de la région, une fête dans laquelle est annoncé le prénom du nouveau né.

Partagez cet article avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
0Pin on Pinterest
Pinterest
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Pas de commentaires..

Commenter

Votre adrese email ne sera pas publiée

Ravis de vous répondre