Diarrhée et constipation chez l’enfant

Coliques, diarrhée, constipation font partie des troubles digestifs dont peut souffrir un bébé. Soucieuses de la santé de leurs petits bouts de choux, les mamans se sont toutes  un jour posées la question de la normalité des selles de leur bébé (bonne couleur, consistance, fréquence…). Dans le cadre de cet article nous ferons le point sur ce sujet et nous proposerons quelques petites astuces pour remédier à certains problèmes digestifs de bébés.

Avant de parler de selles « normales » ou « anormales », il est important de prendre en considération plusieurs facteurs notamment l’âge de l’enfant, la façon dont vous le nourrissez (sein, biberon) et la présence d’aliments solides dans son régime alimentaire.
Les selles de bébé vont  évoluer tout au long de sa première année. Elles peuvent changer du jour au lendemain, alors ne paniquez pas surtout s’il n’a pas le ventre gonflé ! Ceci s’explique par le changement d’environnement : à l’intérieur du ventre de sa maman, les intestins du bébé ne fonctionnement pas de la même manière qu’une fois venu au monde. Les premières selles produites par votre bébé quelques jours après sa naissance correspondent au méconium (résidu accumulé dans l’intestin du bébé pendant qu’il était dans le ventre de sa maman.)

Il est à noter qu’au cours de la première semaine, les selles de l’enfant deviendront progressivement brunes et  lors de la deuxième semaine elles seront jaunes et leur fréquence se stabilisera petit à petit au fur et à mesure que votre bébé grandit.
Les selles d’un bébé nourri au sein diffèrent de celles d’un bébé nourri au biberon. En effet, si vous allaitez, les selles du bébé auront une couleur allant du jaune doré au jaune vert. Elles seront semi-liquides et sentiront le lait sur. Par contre, si vous utilisez le biberon, les selles auront une couleur jaune pâle ou jaune marron, elles seront assez consistantes et moins fréquentes que pour un bébé nourri au sein et seront presque aussi odorantes que les selles des adultes.

L’introduction d’aliments solides conduit bien évidemment à la modification des selles de votre enfant. Au fur et à mesure que l’alimentation de votre bébé se diversifie, ses selles deviennent plus épaisses, plus foncées et beaucoup plus odorantes.
Ne vous inquiétez pas si vous trouvez des débris de légumes dans les selles et songez à aider sa digestion en lui donnant des aliments écrasés ou hachés finement !

Quand est-ce qu’il faut s’inquiéter ?

1-    Diarrhée
Si les selles de votre bébé sont très fréquentes et liquides, votre enfant souffre de diarrhée. Elle doit disparaitre en 24 heures sinon votre bébé peut vite se déshydrater. Il est donc conseillé de consulter rapidement un pédiatre.
Notre conseil : faites toujours boire votre enfant pour prévenir toute déshydratation et donnez-lui de la purée de carotte, du riz, du jambon, de la banane écrasée et des fruits cuits. Evitez les laitages, les légumes verts, les fruits crus et les jus, sauf la banane.

2-    Constipation
En général, un bébé fait ses selles une fois dans la journée. On parle de constipation si bébé fait moins de 3 selles par semaine, dures, en billes et qu’il a du mal à les émettre. Les bébés nourris au sein souffrent moins de constipation que les bébés nourris au biberon. En cas de constipation nous vous conseillons de donner suffisamment à boire à bébé, de ne pas surdoser son biberon en lait en poudre ;de remplacer l’eau des biberons par de l’eau minérale, et bien évidement de consulter un médecin si le cas persiste.

3-    Selles blanches
Si les selles de votre bébé sont décolorées, blanches ou « mastic », et ce, plusieurs jours de suite, il vaut mieux prendre rendez-vous chez un médecin. Cela peut résulter d’une maladie du foie non détectée à la naissance.

4-    Traces de sang dans les selles
Si vous remarquez des traces de sang dans les selles de votre bébé, consultez votre pédiatre..

5-    Selles vertes
Si les selles de votre bébé sont de couleur verte, il se peut que ce soit un signe que votre que votre bébé reçoit trop de lactose. Si ce symptôme persiste au-delà de 24h consultez le pédiatre. Il se peut qu’il s’agisse d’une sensibilité alimentaire, d’un virus intestinal…

Partagez cet article avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
0Pin on Pinterest
Pinterest
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Pas de commentaires..

Commenter

Votre adrese email ne sera pas publiée

Ravis de vous répondre